Historique de l’Escampe

L’Escampe est une association créée en 1989 par un groupe de citadins de la région parisienne souhaitant à plus ou moins long terme renouer avec la nature et s’impliquer dans les questions écologiques. A l’époque, le grand catalyseur de nos réflexions fût notre ami Indien, Rao Chelikani (Docteur en économie, Sciences-Po à Paris, trente ans à l’UNESCO et Directeur des ONG de l’UNESCO. Actuellement rentré en Inde il anime et préside diverses associations : parrainage de jeunes en début de vie professionnelle, auto gestion de colocataires ou copropriétaires d’appartements en ville).C’est lors d’une séance de « brain storming » qu’en feuilletant un dictionnaire Marie-Eve nous proposa le mot « escampe » . Venant du vieux français « escamper » (prendre les champs), le mot « escampe » nous séduisit d’emblée car il prenait sens tant au propre qu’au figuré. Parmi les fondateurs, Anne Duchesne et Marie-Eve Duchesne sont arrivées à Jupilles avec cette association naissante dans leurs bagages. Puis, à la faveur de multiples rencontres et découvertes, l’Escampe regroupa assez vite des personnes s’intéressant à la permaculture (concept né il y a une quarentaine d’année en Australie à la faveur d’une thèse de géographie de Bill Mollisson et de son élève David Holmgren). Dés les années 90 j’ai rencontré Emilia Hazelip d’origine espagnole. Inspirée par Masanobu Fukuoka (agronome japonais) elle proposa à la fin des années 90 le concept de «l’agriculture synergétique » (clairement exposé dans une vidéo).
Puis nous rencontrions un peu plus tard une de ses amies et collaboratrice de l’association « Las Encantadas » Kali de Keyser. Kali, ingénieure agronome formée à la permaculture anime maintenant des formations en Permaculture en Belgique avec le projet de formaliser et d’organiser un cycle d’études plus officiel dans les pays francophones.
Et enfin nous rencontrions Anne Rivière, ingénieure en écologie, formée en partie au Japon, fondatrice de l’Association « Eau Vivante » qui essaime partout en France et de plus en plus en Asie pour les questions d’économie d’eau et de filtres plantés.
Dés le départ l’idée était de favoriser un retour vers la nature, vers des pratiques écologiques, de créer un lieu de réflexion et de rencontres de personnes intéressées par une agriculture naturelle, de faire découvrir la nature aux enfants.
Peu à peu l’Escampe se tournait davantage vers la permaculture du fait de ses adhérents. Plus que d’enseigner ou conseiller, l’association se donnait comme objectif de mettre en relation les personnes concernées par le respect de la nature, les économies de moyens, la limitation des besoins, la recherche d’une synergie entre les éléments apportés dans un système, une recherche de cohérence. C’est ainsi que furent organisés :
– des visites de lieux (phytoépuration , biogaz, vergers, potagers…) permettant de découvrir des savoirs et pratiques chez les uns et les autres.
– Quelques stages animés par Emilia Hazelip, Anne Rivière, Mariam Vargas.
– une rencontre annuelle sur un week end avec, en priorité les interventions des adhérents exposant leur expérience, projets ou interrogations et des interventions plus pointues ou techniques d’adhérents (ou non) sur la conduite d’un jardin forêt ou d’un potager ou bien sur un domaine concernant l’habitat et son environnement. Ces rencontres se déroulent annuellement courant avril, à Jupilles en Sarthe. Parallèlement et dans le même esprit nous avons pris l’habitude de sortir un bulletin semestriel composé des articles des adhérents et de diverses informations de base. Les adhérents bénéficient tous de l’annuaire avec les coordonnées et la présentation respective de chacun, ceci pour faciliter les prises de contact et les échanges d’informations. Au cours des années l’Escampe a constitué un petit centre de documentation qui réunit des livres, des cassettes audio, des vidéos, revues… sur l’ensemble des thématiques de la permaculture.  L’ensemble est consultable dans la petite maison de paille à la Hurèlerie à Jupilles 72500. L’Escampe s’autogère grâce aux cotisations des adhérents et au bénévolat. Au bout de 18 ans l’Association s’implante un peu plus en Sarthe et départements limitrophes. Une nouvelle équipe aux compétences variées et multiples prend la relève.

Anne Duchesne (fondatrice de l’Escampe, aujourd’hui présidente d’honneur)

Laisser un commentaire

Association de promotion et de mise en pratique de la Permaculture en Sarthe.